L’UNIGR CÉLÈBRE SES 10 ANS (podcast)

73

Rédaction : Cindy Silga (Radio Campus Lorraine)
Source : Radio Campus Lorraine

A L’OCCASION DE LA JOURNÉE DE L’ EUROPE, L’UNIVERSITÉ DE LA GRANDE RÉGION A ORGANISÉ LE JEUDI 9 MAI 2019, UN ÉVÉNEMENT CULTUREL ET SPORTIF SUR LE CAMPUS DE L’UNIVERSITÉ  DE SARREBRUCK EN ALLEMAGNE.

L’Université de la Grande Région est née de la subvention de l’Union européenne dans le cadre du programme  »Interreg IV A Grande Région ». Corroboré en septembre 2008, le projet « Université de la Grande Région » a été mûri le 15 octobre 2008 et fut finalisé au printemps 2013. En dehors de l’appui financier de l’Union européenne, UniGR bénéficie du soutien des six universités partenaires. Elle regroupe aujourd’hui 4 pays, comporte 3 langues d’enseignement, compte plus de 135.000 étudiants, de 10.000 enseignants-chercheurs, et près de 7.000 doctorants. L’UniGR est un groupement universitaire unique et innovant.

Crédit photo : UniGR

Les objectifs de l’UniGr

En effet, celui-ci s’est fixé pour objectif de faire figure de modèle en Europe et à l’échelle internationale en participant activement à la mise en place d’un espace commun d’enseignement supérieur et de recherche dans l’espace politique de la Grande Région. L’UniGR doit ainsi dépasser son statut d’acteur afin de devenir un moteur dans le développement de l’Union Européenne. Une structure de recherches et un enseignement d’excellence offrent une bonne visibilité et une compétitivité internationale. L’UniGR favorise également le multilinguisme et prépare les étudiants et doctorants au marché de l’emploi international.

Une célébration sous le signe de l’Europe

Les universités membres de l’UniGR ont célébrer les 10 ans d’existence de leur groupement sous le signe de l’Europe. Dans le but de réitérer leur engagement européen et mettre en valeur leurs activités scientifiques à caractère européen en cette année électorale.

La couverture de l’événement fut assuré par la 48FM et radio Campus Lorraine (France).

A cet effet, la correspondante UniGR de la Sarre, Carola HODYAS s’est exprimé sur les opportunités qu’offre l’UniGR en ces termes : « c’est vraiment quelque chose qui est unique, de pouvoir suivre des cours dans des universités à travers la frontière ».

Puis l’assistant communication et administration au bureau central de l’UniGR, David KURBIS, qui en décrivant le processus communicationnel de l’UniGR, a affirmé: « chaque jour on parle en différentes langues des 4 pays ».

Ensuite  l’assistante de la vice présidente des affaires européennes pour l’université de la Sarre,  Sonja KARB-DRESSING s’est exprimé sur le projet de l’UniGR en disant: « une université transfrontalière peut aussi être crée dans ses endroits » en parlant des zones en conflit en Europe.

Aussi, le référent UniGR Univ Luxembourg, Mareike WAGNER en abordant le sujet des programmes scolaire dit » On a 19 cursus transfrontaliers » ;  « il y a d’autres formes de mobilité au sein d’un cursus transfrontalier, par exemple le statut étudiant UniGR qui permet à un des étudiants de ces universités de faire une mobilité dans une autre université de la grande région et ca pendant un semestre normal ».

Ainsi, le comédien au théâtre National des Trèves, François CAMUS en parlant de la pièce montée a cette occasion affirma que: « ça a été un film plus tard, au début c’était un livre qui a été écrit pour être joué sur scène par un acteur solo ».

Encore,  le député de la 6eme  circonscription de Moselle, Christophe ARENDT a aussi été entendu. Et en abordant le sujet de l’importance de l’étudiant dans le milieu transfrontalier, dit : « et si aujourd’hui, moi je dis que notre avenir c’est l’Europe, j’aime bien et j’apprécie que les étudiants aient  déjà la possibilité de tourner dans ces 4 pays au sein de l’UniGr, et qu’ils se familiarisent très tôt avec cette idée européenne. les étudiants qui sont mon avenir, l’Europe qui est mon avenir, ces choses là sont complémentaires ».

Et enfin, le président de l’université de Lorraine, Pierre MUTZENHARDT affirma à propos de l’évolution du projet de l’UniGR que: « nous avons un modèle pour ce projet qui est , nous sommes une université transfrontalière  intimement européenne et ce qu’on veut, c’est promouvoir ce genre d’universités transfrontalières partout en Europe. »